Retour

Histoire de la généreuse fontaine



Histoire de la généreuse fontaine

©2007 Béatrice Pellaz Hoferer

Cette histoire se passe dans un village de Provence dont je ne me rappelle pas le nom.

Au centre de ce charmant village se trouve une place pavée. Des bancs, à l’ombre des oliviers, offrent à chacun le loisir de venir prendre un peu de repos. Et, comble de bonheur, au centre se trouve une très belle fontaine d’où coule une eau pure et rafraîchissante.

Cette fontaine est réputée pour être la plus généreuse de la région. Chaque jour elle s’efforce d’offrir à tous une eau claire et en suffisance pour que chaque villageois ait de quoi apaiser sa soif. Elle est attentive à ce que tout son petit monde ait tout ce qu’il lui faut. Elle prend même garde à créer une petite flaque par-ci par-là, afin que les oiseaux puissent s’y baigner.

Un jour, le maire du village lui donne une nouvelle responsabilité : - « La fontaine du hameau voisin est en panne et nous avons besoin de toi, lui dit-il. Les habitants souhaitent t’engager pour que tu leur fournisses de l'eau tous les jours de la semaine.»

Fontaine accepte la proposition, cela faisait un moment qu’elle souhaitait avoir de nouvelles responsabilités. Et là, c’est du sérieux, ce sera un vrai travail ! Elle se mit le jour même à l’œuvre.

Au bout de quelques semaines, elle commença à se sentir fatiguée. Non seulement elle ne parvenait plus à alimenter les petites flaques pour le bain des oiseaux, mais voilà qu’en fin de journée, elle n’avait plus une seule goutte d’eau à donner à ses villageois !

Elle demandait bien de l’aide à son ami le Cours d’eau, mais il ne passait par là qu’une fois par semaine ; le reste du temps, elle devait se débrouiller toute seule !

Elle s’épuisait : dix litres d’eau par-ci, un bidon par-là, quelques gouttes pour le chat de gouttière, et en voici pour le hameau voisin… Elle donnait toute son eau. Toute la nuit, elle puisait dans ses re/sources afin d’avoir assez d’eau pour le lendemain.

Un matin, catastrophe !!! elle souffla, souffla dans ces tuyaux… RIEN ! Plus une goutte ! Ni pour le village, ni pour le hameau voisin. Plus rien !

Les villageois s’étaient réunis autour d’elle et attendaient l’air inquiet : -« Que se passe-t-il ? Tu nous as toujours donné de l’eau, pourquoi tu ne nous en donnes plus ? C’est ta responsabilité de nous abreuver, qui le fera sinon ? »

Fontaine retrouva en elle quelques gouttes, … juste quelques larmes !

« Que vais-je faire ? » se dit-elle. Elle ne dormit pas de la nuit, tout cela cogitait dans sa tête : « Je suis fontaine et mon devoir est de donner de l’eau à ceux que j’aime et à ceux envers qui j’ai un engagement. Comment puis-je faire si je n’ai plus de re/source où puiser ce qu’il me faut ? »

Au petit matin, quelques petits oiseaux vinrent se poser sur elle : -« Tu sais tu n’as pas besoin de faire des flaques pour nous, on peut très bien se baigner là tout près. »

Le maire du village vint voir Fontaine : -« J’ai regardé les plans de la région, il y a une source juste au-dessous de toi. Une source très peu exploitée jusqu’à ce jour. Sur mon plan cette re/source s’appelle « la source du temps ». En y puisant ton eau, petit à petit, en prenant ton temps afin de goûter toi-même à ce précieux liquide, tu parviendras à y trouver la confiance. »

On raconte dans le village que depuis ce jour, Fontaine est parvenue à toujours garder un peu d’eau pour elle et assez pour les autres.

*******************************