Retour

Jimmy



Jimmy
©2007 Christine Denis

Un jour, ou non je crois que c’était une nuit, enfin, je ne sais plus, cela fait tellement longtemps, et chacun sait qu’avec le temps les souvenirs s’effacent et que notre mémoire nous joue des tours. Enfin, un jour ou une nuit, comme tu voudras...

Dans une minuscule maison, elle-même cachée dans une autre maison, vivait une famille souris.

Chacun connaissait la tâche qui lui était réservée et personne n’aurait voulu changer, même une petite chose, car la vie se déroulait de manière paisible. Dans cette famille souris il y avait un minuscule souriceau. Souvent, les autres ne s’apercevaient même pas de sa présence. C’est vrai, il prenait peu de place, il respectait les règles établies et surtout, il savait se tenir correctement. Il était soigneux et soigné.

Chaque jour, il lissait sa jolie fourrure brun foncé… brun foncé ? dans cette famille toutes les souris étaient grises ! Eh oui, notre souriceau lissait si bien son pelage qu’il prenait des reflets argentés et personne n’avait remarqué cette particularité. C’est que notre souris... au fait, je ne t’ai pas dit son nom ?  « Jimmy ». Notre Jimmy connaissait beaucoup de choses, car en se faulilant si discrètement dans les moindres recoins, il ouvrait grand ses oreilles et entendait  des choses : des belles et des moins belles, tu sais bien ! Comme ce jour où un énorme vacarme arriva de l’extérieur. La bande de chats de gouttières se moquait d’un chaton, juste né, qui semblait sourd. Et comme on dit, si tu n’es pas assez fort pour te battre dans la vie, aucune chance de réussir!

Depuis ce jour, de sa cachette, Jimmy guettait le chaton et remarqua que quelque chose semblait le gêner car il secouait souvent la tête sans résultat. Il attendit patiemment que le chat passe juste devant son petit trou de souris, sortit la tête, et, avec toute la force, la conviction et l’amour qui l’envahissaient, il souffla si fort qu’une petite pelote de poils s’échappa de l’oreille du félin. Tellement surpris, le chat se retourna d’un coup, vit Jimmy terrorisé face à lui. Timmy, le chaton, comprit très vite ce qui s’était passé et remercia le souriceau encore tétanisé. Ils firent connaissance et se lièrent d’amitié. Chacun eut plaisir à découvrir la vie de l’autre et  les richesses que la nature leur avait confiées. Jimmy avait le don d’écouter et ainsi savait proposer à chacun ce qui lui était utile. Timmy  était tellement grand, fort et musclé, malgré son jeune âge, qu’il pouvait protéger ceux qu’il aimait.

Les jours passèrent, leurs chemins se séparèrent… puis un jour…

Une effervescence particulière s’entendit dans le clan des chats : leur chef perdait la tête, il donnait des ordres incohérents, reprochait à chacun une action ou une autre, exigeait une obéissance sans compromis, bref, personne ne savait  plus comment aborder ce chat devenu fou. Il fallait trouver LE soigneur qui pourrait guérir le matou dangereux…

Aucun chat n’osa se proposer, le risque était trop important. Le chef ne supporterait pas qu’on insinue qu’il avait besoin d’aide. La situation semblait sans issue lorsque Timmy proposa à la bande : « Je connais un soigneur. »

 Mais qu’est-ce que tu attends pour aller le chercher » lancèrent les autres furieux !

« C’est un souriceau » répondit Timmy.

Le clan fut secoué d’un éclat de rire général, humiliant et dédaigneux, mais Timmy lança :

« Donnez-lui sa chance, j’ai confiance en lui ! »

« Ok. Et s’il échoue, on pourra toujours l’éliminer ! »

Timmy partit présenter la situation à Jimmy qui refusa net en pensant aux risques qu’il encourait : se retrouver au beau milieu de ces chats prêts à le manger au moindre prétexte. Son ami savait combien il était important pour le souriceau de sortir de son trou, oser affronter des dangers et surtout soigner, soigner comme il savait si bien le faire…

C’est ainsi que l’on vit un magnifique matou, un souriceau entre ses pattes, arriver au chevet du malade. Jimmy posa son diagnostic. Soudain le chef réalisa que c’était une souris qui venait de parler et se mit dans une colère effroyable…

Jimmy, au lieu de réaliser son rêve, venait de mettre sa vie en danger…

Mais Timmy était là avec lui pendant que tous les yeux étaient fixés sur le chef en furie, pendant que  tous attendait le verdict et la sentence…

Jimmy repensa au moment où, entre les pattes de son ami, en sortant de chez lui, il avait traversé tout le quartier pour venir jusqu’ici, et il se sentit tellement fier, courageux, précieux pour Timmy qu’il se dit que malgré ce qui arriverait..ce serait… le plus beau jour de sa vie. !

*******************************