Retour

Le coaching avec les métaprogrammes de motivation : pouvoir, accomplissement et appartenance



par Jean-Pierre Briefer

Introduction

Beaucoup de personnes nous demandent à quoi correspond la notion PNL de métaprogrammes et dans quel but on peut les utiliser. Je décris dans cet article un métaprogramme qui a beaucoup d’impact chez la plupart des êtres humains et quelques exemples d’applications pratiques.

Définition

Un Psychologue de Harvard, David McLelland, a décrit les trois sources de motivation probablement les plus importantes pour l’être humain :
1.    Le métaprogramme pouvoir (power) : les personnes qui ont ce métaprogramme sont motivées par tout ce qui va leur permettre d’avoir plus de pouvoir, plus d’influence et craignent surtout d’être contrôlés par les autres, d’être des perdants.
2.    Le métaprogramme accomplissement (achievement) : les personnes qui ont ce métaprogramme sont motivées par tout ce qui va leur permettre d’arriver à leur but, de résoudre des problèmes, de terminer une tâche qu’ils se sont donnés ou qu’on leur a donné. Ils craignent surtout l’échec, l’erreur, le manque de qualité
3.    le métaprogrammes appartenance (affiliation) : les personnes qui ont ce métaprogramme sont motivées par tout ce qui va leur permettre d’être aimés, d’être populaires, de créer de bonnes relations. Ils craignent surtout le rejet, l’impopularité, de ne pas pouvoir aider quelqu’un.

Les questions de motivation

Les personnes qui sont en métaprogrammes pouvoir (power) seront motivées par les questions : qu'est-ce qui vous donne de la puissance ? qu’est-ce qui vous rend libre ? qu'est-ce que vous voulez éviter qui vous rend faible ?

Les personnes qui sont en métaprogramme accomplissement (achievement) seront motivées par des questions tels que : quel est votre objectif ? quelles sont les étapes pour y arriver ? quelles sont les erreurs que vous ne voulez surtout pas faire ?

Les personnes qui sont dans le métaprogrammes appartenance (affiliation) seront motivées par les questions : qu’est-ce qui va vous donner plus de relations ? quelles sont les situations que vous aimez ? quelles sont les situations que vous n'aimez pas ? …où vous vous sentez rejeté ?

Exemples d’applications pratiques

Une personne qui doit prendre un poste de direction ou qui doit diriger une équipe risque d’être handicapé s’il a un métaprogrammes appartenance prédominant. Il risque d’hésiter longuement ou de renoncer à prendre des décisions impopulaires. Dans ce cas, il aura donc essentiellement besoin de développer le métaprogramme pouvoir.

Le métaprogramme accomplissement (achievement) est en quelque sorte l’antidote de la procrastination : une personne ayant le métaprogramme accomplissement a une motivation très forte de réussir, d’aller jusqu’au bout de sa tâche. Il est donc tout à fait judicieux de développer d’avantage ce métaprogramme chez les personnes qui sont handicapées par une procrastination importante.

A contrario une personne qui est trop métaprogramme pouvoir, risque de ne pas être assez à l’écoute de son équipe et d’avoir un management qui manque d’empathie. Dans ce cas, il aura besoin de développer aussi certaines valeurs, capacités et comportements du métaprogramme appartenance.

Comment modifier un métaprogramme ?

La PNL et la Neurosémantique ont développé des outils très puissants pour favoriser le changement. Et parmi ces changements, les changements de métaprogrammes sont parmi les plus recherchés. Les changements de métaprogrammes se passent en général à des niveaux de la personnalité facilement acceptables. Ils peuvent respecter parfaitement l’écologie de la personne tout en ayant un impact très significatif sur ses capacités, sur ses comportements.

Conclusion

L’impact de notre coaching va dépendre de la relation que nous allons réussir à établir, de nos capacités d’écoute, mais aussi des outils que nous allons utiliser. Les outils de la PNL et de la Neurosémantique sont reconnus pour permettre les changements les plus rapides et les plus percutants.