Retour

Zoa l'aventurière



Zoa l’aventurière
©2007 Georges Zahnd

Zoa était une Indienne du clan des Zapatas. Elle était très appliquée à participer aux tâches et activités de la communauté. Elle était reconnue par tous les habitants du village car elle était très aimable, talentueuse et très belle. Tout le village enviait ses qualités et la respectait.
 
Mais Zoa n'était pas satisfaite, bien qu'elle sentît que tout le monde l'appréciait beaucoup, elle souhaitait une vie différente. Elle rêvait de partir à l'aventure.
 
Un jour ne pouvant plus attendre, elle s'enfuit du village à cheval. Enfin elle se sentit respirer, les paysages qui défilaient sous ses pas étaient magnifiques. Elle goûtait les joies de découvrir de nouvelles aventures chaque jour. Chaque nuit, elle dormait dans un lieu différent. Elle rencontrait des passants, partageait mille histoires avec eux. Une nouvelle vie pleine d'émotion avait pris place dans le coeur de Zoa, elle était comblée.
 
Mais un beau jour Zoa se sentit fort désemparée. En effet elle se rappela sa vie de village et, aujourd'hui, elle avait une vie si différente qu'elle se demanda qui elle était réellement. Cette prise de conscience l'étourdit, lui fit perdre la tête. Alors qu'elle galopait sur le flanc d'une colline, Zoa tomba de cheval et roula, roula jusque dans la vallée.
 
Zoa se releva à moitié consciente et regarda autour d'elle, de chaque côté de la vallée il y avait une colline et puis là en bas, entre ces deux collines, un ruisseau se faufilait, faisait son chemin, chaque jour il créait de nouveau sons de nouveaux reflets, il se jouait des deux flancs immuables de ces collines qui le bordaient. Elle s'approcha du ruisseau, se regarda dans l'eau pure et soudain son visage s'illumina. Ca y est, je sais ! s'exclama-t-elle.
 
Zoa se mit à la recherche de son fidèle compagnon à quatre pattes et reprit le chemin de son village natal. Après plusieurs jours de route, elle se retrouva parmi les siens. Bien qu'elle fût très attendue par ses amies pour reprendre les activités villageoises traditionnelles, Zoa passa plutôt ses journées à raconter ses périples, faisant ainsi briller les yeux autour d'elle.
 
Puis très rapidement, tout comme Zoa l'avait pressenti au bord du ruisseau, les villageois lui demandèrent de les emmener à l'aventure. C'est ainsi que Zoa devint le guide du village. Les villageois qui, pour la plupart, n'avaient jamais quitté le village faisaient appel à elle pour partir à l'aventure. Ainsi le village entier s'enrichit grâce aux expériences que Zoa leur permettait de faire. Les tâches quotidiennes y étaient toujours pratiquées par tout un chacun mais avec plus de conscience.

*******************************